Forum particulier qui vous permettra de nous présenter vos propres personnages par tous les arts que vous aimez, et de nous montrer leurs légendes et univers !
 

Partagez | 
 

 Donner un sens à sa renaissance {T}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Yueling
La Fondatrice
avatar

Date d'inscription : 17/05/2014

http://legendesdames.forumactif.org
MessageSujet: Donner un sens à sa renaissance {T}   Dim 17 Avr - 22:58

Bonsoir !
Une nouvelle histoire, un peu longue, concernant ma Lulu !
Par contre, cette histoire n'est pas entièrement de moi, je m'explique : comme je l'avais expliqué dans sa présentation, j'ai créé Lulu pour un RP. Malheureusement celui-ci ne s'est jamais terminé.
Ce texte est donc une sorte de résumé du RP, sachant que certains passages ont été perdus (j'ai donc dû les refaire de mémoire), et j'ai fait la fin.
Il y a donc des passages qui ne sont pas de moi, mais qui sont des copiers/collers (un peu modifiés) des posts des autres personnages du RP.
Il y a du coup également des problèmes au niveau du point de vue, mais j'ai trouvé cela trop difficile de les corriger sans trop altérer le message original des personnages autres que ma Lulu.
Bonne lecture !



Donner un sens à sa renaissance





Partie 1 : Vivre avec sa soif

Après le décès de son mari, la jeune vampire Lurya décida de profiter de sa nouvelle apparence. Elle n'eut pas de période de dépression ou de rejet de ses parties greffées, car, finalement, cela lui donnait une personnalité. Et puis en réalité, un problème s'était assez rapidement posé : celui de se nourrir. Ainsi la question principale qui lui traînait dans la tête était celle de trouver un moyen pour continuer à survivre avec toute sa tête, tout en ne blessant personne. Longtemps elle essaya divers produits en espérants que ceux-ci remplaceraient le sang, mais aucun ne réussi à n'épancher qu'un tout petit peu sa soif.
Elle n'eût alors que d'autre choix de se nourrir. Réexplorant la ville de nuit avec ses nouveaux sens, elle finit par trouver une pauvre victime seule dans une petite ruelle, une occasion parfaite. La vampire s'approcha alors doucement de sa proie. Elle hésitait réellement à se jeter dessus, mais avait-elle le choix ? La question ne se posa pas longtemps puisque la personne en question remarqua sa présence. Pour l'empêcher de crier, il fallait agir, et vite. Ni une ni deux, Lurya sauta sur cet homme assez fin qui se trouvait là, et planta ses crocs dans son cou, pour commencer à boire ce liquide si convoité. La personne n'eût pas le temps de pousser le moindre cri, et finit par perdre connaissance. Sentant les mucles de sa victime se détendre, Lurya eu l'horrible peur de l'avoir tué. Elle voulu s'arrêter mais... ce liquide dans sa bouche était si bon, si nourissant ! Comment avait-elle pu s'en priver jusqu'à maintenant ..? Mais ce liquide provenait d'un homme vivant, qui n'avait sûrement rien fait. Revenant à la réalité Lurya s'empressa de lâcher l'homme, apeurée par ce qu'elle venait de faire.
Elle n'avait pas totalement épanché sa soif mais elle se sentait déjà bien mieux. Elle regarda alors l'homme : il était allongé au sol, des vêtements troués par-ci par là, les cheveux en bataille... Cette personne n'avait sûrement pas la vie facile. Et Lurya venait en plus de cela de lui retirer une bonne partie de son sang. Il fallait qu'elle arrive à se contrôler bien mieux que ça, car il ne fallait qu'aucune personne n'ait à perdre la vie par sa faute... Quitte à blesser plus de personne, mais en leur retirant moins de sang.... Lurya voulu s'assurer que l'homme était toujours vivant. Il respirait... mais elle avait beau le secouer, il n'avait aucune réaction. L'elfe commença alors à paniquer, mais des bruits de pas se firent entendre. Il fallait partir et vite... Mais aussi camouler les deux trous de crocs de vampire dans le cou de l'homme. Elle sortit alors la dague qu'elle avait volé sur le corps de son défunt mari et qu'elle gardait toujours dans l'intérieur d'une manche de sa robe, au cas où, et relia les deux trous, afin de laisser place à une entaille linéaire.
Elle partit rapidement. Et chaque nuit, elle devait recommencer à attaquer des personnes seules, en leur prélevant un tout petit peu de sang. Elle essayait de ne pas en boire trop, mais souvent la première victime en perdait plus que les autres, car il est dur pour un vampire de s'arrêter lorsque la soif n'est pas totalement épanchée.
Elle essayait également de se servir de ses ailes, mais il allait lui falloir beaucoup de temps avant d'arriver à voler comme un oiseau. Une Elfe n'est pas faite pour voler, à la base...


Partie 2 : Le début d'une grande aventure

C'est ainsi que Lurya passait toutes ses nuits. Elle était seule, avec ce que lui avait laissé son ex-mari.
Mais cette situation ne dura pas, puisqu'une nuit, elle repéra dans une rue plutôt malfamée un individu étrange : tout comme elle, il avait les yeux rouges. Finalement, elle n'était pas la seule vampire dans cette ville ? Mais comment cette personne aurait-elle fait pour ne pas se faire remarquer, alors que tous les vampires ont besoin de sang ? L'homme était louche, il avait les cheveux noirs et mi-longs, la peau pas spécialement blanche, une mâchoire apparemment normale...
Mais elle ne pouvait l'épier plus, car elle risquerait de se faire remarquer.
Cette personne commença alors a véritablement intriguer Lurya. Il fallait qu'elle la retrouve, elle avait tellement de questions à lui poser ! Et d'un autre côté... Si cette personne était un vampire elle avait sûrement déjà tué des gens, et continuait peut-etre même d'en tuer... Il fallait qu'elle l'arrête.
Et heureusement elle ne mit pas longtemps avant de le repérer à nouveau, grâce à son odeur (bizarrement différente de celle d'un vampire, bien qu'elle n'en ai pas senti beaucoup), mais cette fois-ci accompagné d'un elfe, et de deux humains. Que faisaient-ils tous ensemble ?
Elle se camoufla derrière le mur d'une maison d'angle. Il faisait nuit et la lune ne brillait pas assez intensément pour lui créer une ombre. Elle pensait ainsi qu'ils ne la verraient pas. Elle entendit parler de conseil, d'un commanditaire qui aurait voulu libérer une entité... Elle ne comprenait pas tout, mais à peine eût-elle le temps de cligner des yeux que le pseudo-vampire avait disparu. L'elfe quant-à lui continuait de parler comme si de rien était... Avait-elle été repérée ?
Elle eut un frisson en repensant à cet être qui avait disparu. Elle se retrouverait bête si lui l'attaquait alors que c'est elle qui l'avait repéré en premier.  Elle décidé alors de partir vite, très vite. Elle se déplaça sur les toits, afin d'essayer de ne croiser personne dans les ruelles. Cependant elle ne savait pas vraiment où elle se dirigeait, car la peur commençait à s'emparer d'elle. Lurya était vraiment idiote : elle, une petite elfe de haute noblesse, se battre avec un aventurier aguerri ? Elle n'avait aucune chance.
Lurya se retrouva face à une sorte de trou, on aurait dit un ravin en plein milieu de la ville, dont on ne voyait pas le fond à cause du peu de lumière de la nuit. Elle était coincée, et n'avait que d'autre choix que de se fier à ses ailes. Elle sentit l'homme qui avait disparu s'approcher d'elle, et s'élança alors dans un ultime élan de fuite. Sauf qu'un carreau lui frôla la taille, ce qui la fit chuter  par surprise et légère douleur. Elle se rattrappa in extremis au rebord, et cherchait un moyen de se tracter à la surface. C'était bien l'étrange homme qui lui avait tiré un carreau d'arbalète, et celui-ci avait contourné le trou pendant que Lurya tentait de se maintenir tant bien que mal à l'endroit où elle était accroché. L'homme la regarda fixement de ses deux yeux rouges, puis s'apprêta à terminer le travail.
Lurya lui lança alors : "Si tu comptes me tuer, dis-moi au moins quelle créature es-tu, pourquoi as-tu les yeux rouges sang alors que tu n'es pas un vampire ? Et comment as-tu pu voir que je vous observais ?
-Je n'ai pas à te répondre, lui répondit-il d'une voix métallique et dénuée d'émotion."
Il sortit alors une serbacanne dans laquelle il mit une fléchette impreignée d'un puissant sommnifère, qu'il souffla sur la vampire. Il la hissa ensuite avec un grapin, et l'allongea à côté de lui.
Le trio finit par arriver, tandis que Lurya tentait de bouger ses membres. De part le fait qu'elle était un vampire (et donc qu'elle avait déjà un poison dans ses veines), elle était toujours consciente, mais tout de même paralysée.
L'étrange homme expliqua alors à ses accolytes : "Je l'ai trouvé sur les toits. La première fois elle a subi un carreau d'arbalète mais après je lui ai adminisitré une de mes flechettes dont j'ai le secret ce qui est cuireux c'est qu'elle a beau ne pas pouvoir bouger elle est encore consciente. C'est increvable ces bêtes là."
Il continua ensuite, puis sérieusement : "Il s'agit peut être d'une espionne j'ai pensé que tu pouvais retirer des renseignements sur eux.
- Si elle ne peut pas bouger, j'imagine qu'elle est incapable de parler. Combien de temps durent les effets de ton poison? En supposant que ce laps de temps soit le même chez cette créature... Je propose de l'amener dans la maison d'Eudémonion. Je l'interrogerai de la même façon que je l'avais fait pour toi. lui répondit l'elfe."
Il fouilla ensuite Lurya, et lui retira le tube contenant sa faux. Visiblement il ne savait pas que contenait cet objet. Mais il avait cependant oublié de lui retirer sa dague.
"À priori ses yeux nous suivent et elle peut cligner des paupières. Il n'y a donc pas de problème par ici..ensuite pour savoir si oui ou non elle peut parler c'est une autre paire de manche. D'ailleurs sa cage throracique et ses poumons fonctionnent normalement..peut-elle respirer par la bouche ? Je dirais qu'elle n'est pas paralysée au sens strict mais que mon poison agit comme une sorte de sédatif puissant..or il n'a fait qu'engourdir suffisamment ses membres pour lui interdire tout mouvements. Quant à la durée supposons que ce soit la même durée qu'un humain normal je dirais que dans deux heures elle pourra faire quelques mouvements et dans quatre heures mis à part un léger mal de tête tout sera normal" répondit l'homme aux yeux rouges à l'elfe
Après lui avoir mit un bandeau sur les yeux, le trio l'emmena  dans la maison dont ils parlaient, et un humain se chargea de la porter. Sur le trajet, Lurya se demandait pourquoi ils la prennaient pour une espionne. Si elle ne clarifiait pas ce malentendu, elle risquait fortement d'y perdre la vie. Elle se rendit également compte que sa queue commença doucement à ce balancer. Deux heures hein ? Cependant elle choisit de faire comme si elle était toujours paralysée; ainsi elle pourrait profiter d'un effet de surprise pour s'échapper si jamais la situation tournait mal (ou du moins plus que ce qu'elle ne l'était)
Une fois à leur planque, les enleveurs de Lurya commencèrent à l'interroger, en utilisant un sérum de vérité, qui empêchait la vampire de dire des mensonges. Ils lui demandèrent alors qui elle était, ce qu'elle était surtout... C'était alors l'occasion pour elle de leur retirer cette idée de la tête qu'elle était une espionne. Elle leur raconta alors pas mal de choses, le fait qu'elle était une haute-elfe, fille de l'un des dirigeants de la ville, qu'elle avait été transformée en vampire, qu'elle essayait de ne pas blesser trop de monde, qu'elle se demandait ce qu'était l'autre homme aux yeux rouges, et voulait le tuer s'il tuait des gens pour assouvir sa soif.
Cette dernière révélation étonna les interrogateurs, cependant ils comprirent vite que Lurya n'était pas quelqu'un de fondamentalement méchant, et que, paradoxalement à sa situation de haute elfe de la noblesse, elle s'intéressait aux plus faibles... Elle pourrait leur être utile.
L'homme aux yeux rouges cependant ne lui répondit pas clairement sur sa nature. Visiblement il voulait alimenter le doute de Lurya, et garder sa race secrète.
Ils finirent par rendre sa faux à la petite noble et la laissèrent s'en aller, pour qu'elle puisse s'alimenter mais également se renseigner sur sa famille. Car Lurya voulait les aider, et elle était persuadée que son père aurait un quelconque renseignement sur la quête pour laquelle le groupe d'aventuriers avaient été embauchés. Leur cause lui paraissait juste, ils voulaient empêcher une catastrophe de s'abattre sur la ville. Il ne suffisait de pas grand chose de plus pour qu'elle leur accorde sa confiance.
Ils devaient se retrouver le lendemain soir, à la tombée de la nuit, dans cette même maison.
La vampire, alors bien réveillée, retrouva à nouveau une proie pour se nourrir. Elle assoma sa proie par derrière et commençait à se nourrir lorsqu'elle vit l'homme aux yeux rouges l'observer. Elle aussi avait, à cet instant, les yeux rouges. Ils l'étaient même bien plus que ceux de cet homme. Lurya relia ensuite les trous entre eux comme à son habitude, puis rentra chez elle.


Partie 3 : Un autre aventurier s'incruste Attention ! Scène plus violente que les autres

Dans la journée, Lurya qui avait revêtit ses vêtements de noble, fit un petit détour par le bureau de son père, pendant qu'il était absent. Sur le bureau richement décoré, elle trouva quelques lettres. Parmi elles, elle en repéra une sur laquelle était écrit le nom "Malfasta", nom de l'entité qu'apparemment le groupe d'aventuriers étaient chargés de libérer. Elle récupéra en vitesse la lettre et repartit avant de se faire repérer. En la lisant une fois dans sa chambre, elle apprit que son père était l'un des commanditaires. Elle ne comprenait pas tous les autres détails de la lettre, mais elle était persuadée qu'il lui fallait l'apporter à ses nouveaux alliés.
Mais dans la journée, un évènement tragique se produit. Un jardinier, qu'elle connaissait depuis toute petite, fut retrouvé mort, camouflé dans un tas de feuilles. Elle vit, alors qu'elle descendait découvrir le drame, une silhouette s'échapper du domaine : c'était un meurtre. Furax, Lurya repartit dans sa chambre, commença à raccommoder sa robe, et vérifia que sa faux était assez tranchante pour ôter la vie du meurtrier sans forcer.

Une fois que le soleil commença à se coucher, la vampire se faufila discrètement à l'extérieur de la propriété. La nuit n'était pas encore là, alors elle avait un peu de temps. Il lui fallait retrouver le meurtrier de l'après-midi, et pour cela elle allait s'élancer d'un point haut afin non seulement de pouvoir s'entraîner à planer, mais également lui permettre de voir toutes les personnes aux alentours et pouvoir flairer les odeurs plus facilement.
Elle put ainsi sentir une odeur toute proche. Lurya pris alors de l'élan pour déployer ses ailes, et vérifier si l'odeur la suivait. Son impression de confirma : cette personne qui la suivait, était-elle le meurtrier de son jardinier ? L'elfe se jeta sur un toit au-dessus de la position de l'étranger, et lui plaça sa faux sous sa gorge. L'humain était coincé par le mur derrière lui.
Lurya lança alors : "Qui es-tu ? Et répond si tu tiens à la vie !"
L'étrange humain n'eut pas l'air impressionné pour un sou. Il fit glisser son doigt sur le plat de la lame, puis la soupesa.
"Très bon alliage, madame. C'est d'une très grande qualité! Je peux vous la prendre pour un prix raisonnable... Sinon, connaîtriez vous le nom d'un fournisseur ?
-Ne change pas de sujet, ça marche pas avec moi ce genre de choses....Répond a ma question ou je te coupe la tête ! lui répondit Lurya
- Mon nom est Vin Ken-Taero Daïd Marthym, soupira l'homme, avec un accent très prononcé (assez pour que Lurya n'en comprenne pas une syllabe). Mais pour les gens d'ici, c'est Vincent Marthym. Je suis le huitième fils d'Illiès Len-Taero Hakonès Marthym... Et de loin le meilleur! Sinon, je suis alchimiste, et je suis très intéressé par ce pays et ses mystères. Oups, désolé, je vais encore raconter ma vie... continua-t-il de manière très calme, comparée à la situation. "
Il s'exclafa ensuite : "Oh mon dieu! Quelle facture exceptionnelle !"
Il agrippa le manche de la faux et la tira en avant, déstabilisant sa détentrice. De sa main droite, il la réceptionna au niveau du cou alors qu'elle lui tombait dessus, la plaquant contre le mur.
"Je suis vraiment désolé, ce n'était pas ce que je voulais faire... A la base, je voulais juste vous faire tomber mais vous seriez tombée dans le vide, ce qui aurait dérangé mes recherches."
De quelles recherches parlait cet homme ? Et en quoi le fait que Lurya tombe dans le vide aurait dérangé ses recherches ?
De toute façon, l'heure n'était pas à la réflexion, il fallait se sortir de ce pétrin, et au plus vite.
La vampire planta alors sa queue plus que tranchante dans l'épaule droite de l'alchimiste.
Celui-ci fit un bond en arrière, en tenant la queue dans son épaule, et lâchant son cou du même mouvement.  Emportée par son propre appendice, la vampire percuta le sol.
L'homme apposa sa main sur la queue de la vampire, et l'encre qui s'y trouvait remonta sur tout le corps de la vampire, jusqu'à sa tête, formant une série de cercles et symboles cernant le front.
"Désolé, mais c'est la seconde marque du front, la couronne de volonté. Avec ça, tu devrais ne plus faire d'histoire..."
Alors que Lurya sentait la fatigue commencer à venir en elle, Vincent retira sa queue et la lâcha. Il s'appuya contre la cheminée. Cette marque n'agissait pas directement sur la "volonté" de son porteur mais elle engourdissait ses sens et le rendait très, très fatigué. Si elle gardait cette couronne encore quelques minutes, elle dormirait comme elle n'avait jamais dormit. Seulement, elle s'appelait la "couronne de volonté" car, sous l'effet de l'épuisement, le détenteur a tendance à parler plus facilement...
"Où tu allais, toi? Et qu'est ce que tu es...?"
Et voici que Vincent commençait a lui poser des questions....C'était bizarre, hier soir même, elle avait eu droit à un interrogatoire, où elle avait révélé pas mal de choses sur elle, ce qu'elle ne voulait pas renouveler.
Elle répondit : "Je suis une elfe. Et vire moi ce truc sur mon front, ou je te promet que tu me le paiera."
Elle ne comptais pas se laisser faire, ce n'était pas une stupide marque qui allait l'assommer. D'ailleurs, quelque chose d'autre commençait a la préoccuper. Elle ne s'était pas nourrie depuis la veille, et voilà que Vin Ken saignait. De plus, son sang avait une odeur plutôt appétissante, mais la vampire savait que si elle commençait a boire le sang de l'humain, vu l'état dans lequel elle était, elle risquerait de ne pas s'arrêter.
"C'est pas vrai... L'humain, je parle sérieusement, si tu tiens à la vie, part, avant qu'il t'arrive quelque chose que tu ne comprenne pas.
-Je vais te retirer ça. En échange, tu n'essayeras pas de me manger, tu me laisseras soigner ma blessure, te suivre et ensuite nous discuterons calmement autour d'un thé de mon pays " lui répondit-il après quelques secondes d'hésitation,en lui apposant deux doigts sur le front.
Mais lorsqu'il s'approcha d'elle, l'odeur du sang de Vincent se fit de plus en plus forte. Lurya ne pouvait pas y résister... elle finit par se jeter sur l'humain, et lui mordit la gorge.  Elle lui aspira un gorgée de sang, puis deux... La vampire leva ses yeux devenus rouges vers Vin Ken, puis d'un coup, retira ses crocs de la gorge de sa victime, et recula en arrière. Elle le fixait toujours avec ses yeux qui repassaient du rouge au bleu, en passant par toutes les couleurs entre, dont un magnifique violet...
L'elfe venait de se rendre compte de l'énorme erreur qu'elle venait de faire. D'ailleurs, si elle ne partait pas maintenant, elle risquait de se faire tuer. C'est pourquoi elle regrimpa sur le toit d'à coté, et pris son envol à la recherche d'une autre proie....Pour 3 mètres plus loin s'écraser sur le sol à cause de la marque qu'elle avait toujours sur le front.
Vincent retint un cri de douleur au fond de sa gorge, et celui ci se transforma en une plainte inaudible. Rapidement, il apposa une marque sur sa nuque, son cou et son torse, et l'hémorragie se fit moins importante. Il leva les yeux lorsqu'il entendit le corps de la vampire tomber sur le pavé froid et humide.  Il descendit du toit et s'approcha du corps au sol. La chance avait voulu que personne ne les avait entendu ; tant mieux! L'alchimiste passa sa main sur la nuque de Lurya, et celle ci sentit l'effet de la Couronne se dissiper peu à peu, mais comprenait qu'il ne l'avait pas enlevé pour autant. Il s'assit à coté d'elle, et prit une fiole à sa ceinture. Il faillit la lâcher, sa blessure à l'épaule le cuisant énormément, mais il se retint. Un vertige du à la perte de sang le ralentit, mais finalement il déboucha la fiole contenant un liquide noir-transparent et y versa quelques goûtes de son sang. Le liquide devint immédiatement rouge et il l'agita sous le nez de la vampire. Puis, lui tenant la tête, il la fit boire comme si s'était une simple patiente à qui il donnait un médicament.
"Je vais te ramener dans un lieu sûr, où tu pourras récupérer. Mais si tu réessayes de m'attaquer, je n'hésiterais pas à te tuer."
Lurya ne ferait plus d'histoires. De toute façon elle n'avait plus le choix; si elle tenait a la vie, il fallait qu'elle le suive. La vampire essaya alors de se mettre debout; elle se leva doucement, puis perdit l'équilibre, et s'écroula au sol. Elle avait beau se remettre vite sur pieds et cicatriser très vite, le choc avait été tellement violent qu'elle en était encore toute sonnée...
Vin-Ken voulut rattraper Lurya mais, en se penchant vers elle, la douleur le fit trébucher et il ne réussit qu'à s'étaler à coté d'elle. Il avait au moins assez de chance pour ne pas lui être tombé dessus... Se mettant sur un genou, il voulut l'aider à se relever, alors qu'une pluie légère commençait à les humidifier. Il se remit debout et l'aida à faire de même. Il fit passer son bras au dessus de ses épaules et la soutint en dessous de l'aisselle. Il sentait l'odeur de sang qui planait autour d'eux, et doutait que la quantité qu'il lui avait "offert" fut suffisante pour étancher sa soif. Le liquide vital lui dégoulinait de l'épaule et de la gorge. Il fit quelque pas, traînant presque la fille qui l'avait charcuté. Il ne pouvait se décider à la laisser là et à partir se sauver lui même, ils étaient après tout dans cet état de sa faute... La coiffure de la demi-elfe empêchait la bruine d'effacer l'encre trop rapidement, mais ce n'était pas le cas pour les sceaux marqué sur la peau de l'alchimiste. Heureusement, l'encre ayant imprégné l'épiderme, l'eau n'endommagerait pas trop vite son alchimie.
Il trébucha et faillit lâcher sa compagne. Il tituba vers une ruelle et y déposa Lurya, complètement sonnée, assise contre le mur. Il se mit à coté d'elle et apposa deux doigts sur son front. L'encre glissa sur ses ongles puis le long de ses doigts, remonta son bras et vint créer un sceau sur son omoplate. La douleur se fit moins horrible, et l'hémorragie moins importante. Il avait besoin qu'elle vive, avec beaucoup de chance elle saurait trouver un docteur (en état, lui), puisqu'elle connaissait la ville. Il passa sa main derrière sa nuque et, alors que sa fatigue diminuait, il nicha sa tête contre son cou. Le sang lui coulait directement sur les lèvres, chaud et abondant. Si elle buvait plus de sang, elle serait peut être calmée et revigorée...
Lurya ne sentait plus rien autour. Pas même la personne qui le lui donnait. Seulement le sang, cette substance vitale rouge qui lui redonnait de la force et la rassasiait.
Lurya la vampire, aux yeux et lèvres rougis par le sang, dans toute sa splendeur. Au fur et à mesure que Lurya vidait Vincent de son sang, elle commençait à prendre conscience ce qu'il se passait autour, elle s'arrêta alors quand elle senti qu'il ne restait plus beaucoup de liquide rouge dans le corps de son donneur, et pris peur qu'il ne survive pas...Elle s'en voulu, elle ne savait pas pourquoi il ne l'avait pas laissée là et n'était pas parti...Quel idiot ! Quelle idiote elle aussi, si seulement elle avait appris à mieux se contrôler...
Elle se releva, et c'est à ce moment là qu'elle senti les odeurs derrière elle...  Les pas de deux hommes s'accélérèrent, et l'un d'eux s'enquit de la santé de Lurya et Vin-Ken. Quand ils furent assez près d'eux pour les distinguer, dans l'obscurité et la pluie torrentielle, un cri d'horreur étouffé atteint les oreilles de l'elfe noir.
"Monstre!"
Ce mot l'avait faite sortir de son état d'assoiffée. Se retournant, elle avait pris conscience de la situation : Deux hommes, inconnus, étaient en train de la dévisager pendant qu'elle finissait de se nourrir.
Deux autres odeurs arrivaient ensuite, mais la pluie l'empêchait de distinguer si elle connaissait ces personnes. De plus, malgré le sang qu'elle venait d'ingurgiter (et qu'elle sentait parcourir son corps, lui redonnant de la vigueur) elle n'était pas tout à fait en état de se concentrer.
Les deux personnes qui étaient présentes les premières s'enfuirent quand elles virent s'approcher Nifleim et Ashe.
La vampire pris conscience des identités des deux arrivants lorsqu'elle entendit Ashe lui reparler du marché qu'ils avaient conclu la veille.
Elle se retourna alors, et observa quelques secondes sa victime qui dégoulinait du peu de sang qu'elle lui avait laissé.
Se levant, elle déclara :
"Je ne peux pas le laisser dans cet état.
-Il vaudrait mieux le laisser ici, nous n'avons pas de temps à perdre! lui répondit Nifleim
- Je ne partirai pas en le laissant ici, imposa Lurya.
- Très bien."
Nifleim glissa le bras du malheureux derrière sa nuque, fit bras-de-levier en attrapant son poignet et en poussant sous son aisselle de son épaule gauche pour le lever.
Il exécuta ensuite quelques sorts que Lurya ne connaissait pas, puis Ashe vint l'aider à avancer.
Vincent finit par se réveiller, et , dans la surprise, attrappa une grenade à mèche en lançant :
"Qui êtes vous?!
- Pas des ennemis. Maintenant que vous êtes revenus à vous, il vaudrait mieux que vous partiez de votre côté. À nos côtés, votre vie est gravement en danger."
Nifleim reprit la route, suivit de près par Ashe puis Lurya, qui suivait sans comprendre réellement la situation. Ils laissaient derrière eux Vincent qui allait un peu mieux, mais visiblement celui-ci ne pris pas les avertissement de Nifleim au sérieux et décida de les suivre. Il voulu même entamer une conversation :
"Au fait, vous allez où? Ah, et je m'appelle Vin Ken-Tareo, mais vous pouvez m'appeler Vincent. Et vous?
-Attendez ! Qu'est-ce qu'il se passe, pourquoi vous partez si vite ? et où sont les deux humains ? demanda par la même occasion Lurya. Au fait, j'ai trouvé ça sur le bureau de mon père... continua-t-elle.
-Pas le temps pour l'instant. Nous sommes pourchassés. Les deux autres sont... morts, lui répondit Nifleim."
Ces renseignements n'aidaient pas vraiment Lurya à savoir dans quelle situation ils étaient. Mais apparemment, ils devaient fuir. Mais de qui ? Sûrement des commaditaires de la quête, et par conséquent son propre père, et les gardes de la ville. Cela faisait beaucoup de monde. Mais Lurya était-elle prête à fuir sa ville natale, ses parents, toute sa vie et aller se risquer en dehors de la ville qu'elle n'avait jamais quitter, pour un groupe d'aventuriers qu'elle avait rencontrés la veille ?


Partie 4 : Dans une fuite, il faut survivre.

Ashe passa devant Nifleim et tourna dans une petite ruelle sombre. Le groupe le suivit, mais au bout de cette rue se trouvait des gardes, et pas qu'un peu. Ceux-ci savaient exactement qui ils étaient, et se mirent à courir dans leur direction. Toute la petite bande fit demi-tour le plus rapidement possible, et heureusement de par leur nature et leur équipement ils étaient plus rapide que la garde. Ils débouchèrent finalement sur une grande place, remplie de monde malgré l'heure tardive dans la nuit. Nifleim lacha alors :
"Nous allons sûrement être séparés. Tentez de traverser cette place, et de vous cacher dans un endroit pas trop éloigné. Restez vivant, et si nous nous en sortons, Ashe viendra nous retrouver si vous n'êtes pas trop loin. "
Sitôt dit, le petit groupe s'élança discrètement entre la foule. Ils étaient tous louches, certes, mais n'avaient rien qui faisaient peur à la foule du premier coup d'oeil, contrairement à Lurya, qui ressemblait à un véritable démon avec ses ailes et sa queue. Elle voulu alors passer par les toits, elle essayait de suivre le groupe des yeux. De temps en temps elle voyait Vincent vérifier qu'elle était toujours là. Les yeux rouges d'Ashe ne la fixait cependant jamais, mais elle savait que celui-ci pouvait suivre sa progression autrement que par la vue.
Mais alors qu'elle regardait en bas de la place, elle heurta quelqu'un. Sur un toit ?! Elle tomba alors à revers, et leva ses yeux vers un homme mince, semblant agile, avec une armure légère. Mais il avait tout de même les insignes de la garde de la ville.
Prise par surprise, Lurya fit tomber quelques tuiles en voulant se redresser et fuire, dans la direction inverse. Mais elle était poursuivie par cet homme presque aussi agile qu'elle. Si il l'attrappait , non seulement il risquait de la tuer, mais il pouvait également faire pire : la capturer et la montrer à son père, qui apprendrait alors non seulement sa nature de vampire, ses nouveaux membres, mais également son allégence avec le groupe d'aventurier qu'il avait engagés pour libérer Malfasta.
Lurya voulu faire une balayette avec sa queue, mais son ennemi la lui attrappa, et la propulsa plus loin sur le toit. L'elfe commençait à glisser, et se rattrappa de justesse au rebord d'une fenêtre. Elle se propulsa alors avec l'aide de ses ailes vers le toit de l'autre côté de la rue, puis réussi à prendre un peu d'avance pour trouver un point haut et s'élancer dans les airs. Cette fois-ci ses ailes ne faillirent pas, mais elle ne pouvait pas retourner là où le aventuriers s'étaient quittés. Elle décida alors de rentrer chez elle, en s'assurant que personne ne la suivait.
Une fois dans sa chambre, elle prit le temps de se calmer. Elle revêtit ses vêtements de nuit de haute elfe,  s'attacha les cheveux, puis s'allongea sur sa couche. Elle repensait à tout ce qui s'était produit; l'assassinat de son jardinier, la rencontre avec Vincent, la fuite avec Nifleim et Ashe, leur séparation, son ennemi... Tout semblait si loin maintenant qu'elle était dans sa demeure et son rôle d'haute elfe.
Mais il fallait qu'elle les retrouve. Elle ne pouvait pas les laisser comme ça, seuls, avec une entité maléfique qui va bientôt se libérer. Elle ne peut pas fuir de ses obligations, et puis, elle leur devait beaucoup : ils l'avaient sortis de son double-quotidien monotone, sans aucun but ni projets d'avenir. Maintenant elle avait une tâche à accomplir, et c'est pourquoi elle décida de retrourner le lendemain à la place où ils s'étaient quittés.
Malheureusement elle ne vit personne, et ce fut la même pour les nuits suivantes. Elle fouilla les hôtel, les habitations, en élargissant chaque fois son périmètre.
Mais elle ne réussit jamais à les retrouver.


Dernière édition par Yueling le Lun 18 Avr - 20:55, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Hugin
Le Corbeau Déchu
avatar

Date d'inscription : 17/05/2014
Age : 20
Localisation : paumé

MessageSujet: Re: Donner un sens à sa renaissance {T}   Lun 18 Avr - 19:30

Hé Hé enfin un peut de Lurya, enfin il me semble que c'est ce que j'avais déjà lut ça me dit quelque chose. Je me souvenais pas de la fin par contre.

J'aime bien ce texte : Lurya dans une position délicate entourée de mystère, le fait qu'elle découvre peut a peut sa nouvelle vie tout en gardant ses idéaux d'égalité.

Par contre tout les personnages qu'elle rencontre sont un peut louche quand même ^^


Au fait notre rp a nous ça avance ? ça traîne un peut tout ça c'est pas sérieux :p

ps:
Il manque un "e" au début du chapitre 3
" Et n quoi le fait que Lurya tombe dans le vide aurait dérangé ses recherches ?"
Revenir en haut Aller en bas
Yueling
La Fondatrice
avatar

Date d'inscription : 17/05/2014

http://legendesdames.forumactif.org
MessageSujet: Re: Donner un sens à sa renaissance {T}   Lun 18 Avr - 21:00

T'as déjà tout lu ?! Surprised
Oui il me semble t'en avoir fait un résumé lorsque je t'ai présenté Lulu ! Mais comme je l'ai dit la fin n'était pas dans le RP de base, c'est moi qui ait inventé (à partir de là où on s'était arrêtés, c'est-à-dire le début de la fuite)

Contente qu'il te plaise ! Mais je tiens à rappeler qu'il n'est pas de moi, ce n'est qu'une reprise du RP pour lequel elle a été créé... Les autres membres qui ont participé ont vraiment super bien fait et joué leurs persos !
Et c'est normal qu'ils soient louches, lorsqu'on connaît leurs créateurs... x)

Oui oui ça avance ! Le 13 mai je finis mes partiels, je pensais le lancer après. Ou peut-être attendre un peu, que toi tu passes ton bac ?

C'est toi qui me corrige maintenant ? x) (Corrigée, merci =))
Revenir en haut Aller en bas
Hugin
Le Corbeau Déchu
avatar

Date d'inscription : 17/05/2014
Age : 20
Localisation : paumé

MessageSujet: Re: Donner un sens à sa renaissance {T}   Lun 18 Avr - 21:49

bah ça vas vite enfin en une heur c'est fait quoi x)

ah c'est pour ça que ça me disais rien.

c'est vrais mais j'ai dit que le texte étais bien pas que tu l'avais bien écrit (d’ailleurs tes parties rabaisses clairement le niveau mais bon :p )
Et j'ai toujours dit que t'avais de mauvaise fréquentations ^^

Ok ça marche et t’inquiète ça me feras des pauses pendant les révisions.

x) ai oui lélleve va biento des passé le métre
Revenir en haut Aller en bas
Yueling
La Fondatrice
avatar

Date d'inscription : 17/05/2014

http://legendesdames.forumactif.org
MessageSujet: Re: Donner un sens à sa renaissance {T}   Lun 18 Avr - 22:31

Tiens t'as décidé de me casser du sucre sur le dos ce soir x) Mais bon, c'est justifié !

Oki ! Mais oublie pas de réviser quand même, faut que tu l'aies ce bac !!

Aïe aïe aïe mes yeux T_T
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Donner un sens à sa renaissance {T}   

Revenir en haut Aller en bas
 
Donner un sens à sa renaissance {T}
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quel sens donner à son travail ?
» Sixième sens...ou pas ?
» Série "Le Sixième Sens"
» [REQUETE] changer le sens de Rotation (passer de +90° à 270°)
» donner de l'expression à un visage

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Légendes d'Âmes ::  :: Les Âmes :: Lurya-